Utilisation de cookies et collecte des données personnelles

Le site chaussan.fr utilise des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite sur son site

Les croix de Chaussan

Schema croix mEn majorité situées à des carrefours ou dans des hameaux, on les trouve aussi sur les toits (église, maison), dans un jardin et sur les façades des maisons, elles sont alors appelées « Croix de Protection ».
Cet inventaire nous a permis de découvrir 33 croix, dont 18 métalliques (5 posées sur un fût en pierre de section ronde ou carrée), 12 en pierre et 3 en bois.
Sur le plan cadastral napoléonien sont mentionnées trois croix de bornage datant sans doute du Moyen-Âge, gravées sur un rocher, elles marquent des limites de justice ou de dîmerie. À ce jour elles n'ont pas été retrouvées.

Ce travail de mémoire a été effectué par la Commission Culture et Patrimoine ancien de Chaussan et l'association « Chaussan Hier, Aujourd'hui et Demain » (CHAD).

 

 

Les 31 croix répertoriées sur la commune de Chaussan sont indiquées sur deux circuits de randonnée :
circuit 1 et circuit 2.

La Croix des Menestrels (1)

Croix des Menestrels mXIXe siècle

En bordure de route, à l’extrémité d’une murette de clôture ; elle doit son nouveau nom au lotissement qui a été construit en 1990.

Pierre grenue ; fer profilé et fer forgé.

H. 2,90 m (avec la murette)

Table quadrangulaire fortement taillée en cavet.

Croix : assemblage de trois fers carrés, ornés de piques à volute. Deux consoles à volute à la base.

La Croix de la Saignette (2)

Croix de la Saignette m

1760 (?) et XIXe siècle

En bordure de chemin, sur une émergence rocheuse formant talus. La croix a été déplacée après l’élargissement de la voie.

Pierre grenue ; fer forgé.

H. 2,20 m

Petit soubassement en pierre de taille ; table quadrangulaire.

Fût octogonal sur embase cubique, sectionné à mi-hauteur.

Croix ouvragée : deux fers plats terminés par des piques et des fleurons. Gloire formée de quatre motifs en volutes.

Deux volutes rentrantes renforcent la base.

La Croix de Marchand (3)

Croix du chemin de marchand 2008 m

Croix de carrefour, dans un délaissé entre deux chemins de terre, posée sur un soubassement en pierre. Table quadrangulaire assez fortement chanfreinée.
Pierre grenue : fer plat.

H. 2,40 m

Fût de section carrée.

Croix : deux fers plats lancéolés.

Inscription gravée sur la table. Partiellement illisible.

La Croix du Glas (bas) (4)

Croix de Glas en bas m

XVIIe-XVIIIe (?)-XIXe siècle

Croix de hameau, enclavée dans le mur d'un jardin.

Pierre grenue - fonte

H 2,90 m

Soubassement composé de gros blocs de pierre de taille, en partie recouverts de ciment. Table épaisse, taillée en cavet. Moignon de fût tronconique sur dé cubique.

Élégante croix en fonte.

Inscription illisible sur le chant de la table.

Glas dessin t

La croix du Glas (haut) (5)

Glas haut m

Mentionnée sur le cadastre napoléonien
1808

Croix de hameau, en bordure de route, sur fond de lilas.

Pierre grenue.

H. 3,40 m

Soubassement monolithique cubique. Table quadrangulaire chanfreinée.

Grande croix à pans coupés, dont le fût est légèrement pyramidal ; embase cubique.

Inscription gravée sur l’embase : 1808 (sur la face antérieure) ; E.B. (sur le côté)

 

Croix du Glas haut detail t

La Croix de la Richaudière (6)

Croix de la Richaudiere m

Mentionnée sur le cadastre napoléonien

XIXe / XXe siècle

Sur un terrain privé.

Maçonnerie de moellons ; pierre grenue ; fonte.

H. 2 m

Emmarchement d’un degré enterré dans le sol.

Soubassement cubique maçonné. Table en grès cimentée.

Croix fleuronnée. Décor : feuillages stylisés, volutes, gloire rayonnante.

 

Detail croix de la Richaudiere t

Richaudiere dessin t

La Croix de Chavagneux (haut) (7)

Croix de Chavagneux 1 m

Mentionnée sur le cadastre napoléonien
XVIIIe (?) et XIXe siècle

En bordure de chemin, adossée au montant d’une barrière de champ.

Pierre grenue ; fer forgé.

H. 1,80 m

Le soubassement en pierres maçonnées et la table quadrangulaire ont les mêmes dimensions en plan.

Moignon de fût de section ronde sur embase carrée.

Croix : deux fers plats croisés, dont les extrémités taillées en pointe sont ornées de petits disques.

Chavagneux ht dessin t

La Croix de Chavagneux (bas) (8)

01 Croix de Chavagnieux bas 2008 m

Mentionnée sur le cadastre napoléonien

Croix de hameau sur un talus en bordure de route.

Pierre grenue ; fonte.

H. 1,70 m

Soubassement en maçonnerie de moellons. Table quadrangulaire chanfreinée. Croix ouvragée dont les bras, en résille losangée, sont fleuronnés et décorés de chutes de feuillages. Une croix fixée au centre du croisillon est couronnée d’une branche de sapin ; deux autres branches croisées renforcent la base du fût.

Inscription gravée de maçon maladroite et rustique sur le soubassement :

VOYAGEURS SUR LA TERRE, AYONS TOUJOURS DIEU EN NOTRE PRESENCE. C.P.1912 A.G.

La croix a été restaurée par un propriétaire voisin en 1990.

Detail croix de Chavagnieux s

La Croix de l'Éteillé (9)

Croix de l Eteille 02 m

Mentionnée sur le cadastre napoléonien
XIXe siècle

Croix de limite communale entre Chaussan et Saint-Sorlin, posée sur un muret de pierres sèches en bordure d’un chemin de terre au milieu des bois.

Pierre grenue ; fer forgé.

H. 1,40 m

Epaisse table quadrangulaire fortement chanfreinée.

Fers carrés, d’un seul tenant, dessinant les contours de la croix.

Ce modèle de croix, d’une grande force, est très rare.

Eteille dessin t

La Croix d'Arfeuille (10)

Croix d Arfeuilles m

1996

Croix de carrefour érigée en 1996 par la famille Furnion, sur un terrain privé, en mémoire d’un jeune homme de 20 ans, décédé accidentellement.

Pierres maçonnées ; pierre reconstituée.

H. 2,27 m

Soubassement en maçonnerie de pierres locales. Plateau formant table. Socle de plan carré ; croix de section rectangulaire aux arêtes chanfreinées. Une couronne de feuillage en plastique orne le centre du croisillon.

Inscription gravée sur le socle : VOYAGEURS SUR LA TERRE AYONS TOUJOURS DIEU EN NOTRE PRESENCE

Arfeuille dessin t

La Croix de l'Adret (11)

Croix de l Adret 02 m

XIXe / XXe siècle

Croix de hameau posée sur un mur de soutènement dominant la vallée. Elle se situe à 3 km environ du bourg, à la limite ouest de la commune (en direction de Saint André la côte).

Béton ; fonte.

H. 1,70 m

Socle pyramidal. Croix fleuronnée.
Décor : feuillages stylisés, gloire rayonnante.

Un thermomètre moderne a été fixé au milieu du fût.

L’origine de cette croix reste inconnue à ce jour. Elle se différencie des autres croix de la commune dans la mesure où elle forme une seule et complète entité, bien implantée sur son socle, alors que les autres semblent avoir été introduites sur des restes de colonne en pierre. Remarquons aussi deux détails qui la rendent vraiment particulière : tout d’abord, au centre de la croix, la tête d’un angelot joufflu, puis à la base, la sculpture complète d’un moine soufflant dans une corne, consolide et orne le pied.

Adret dessin tDetail croix de l Adret s

La Croix des Marches (12)

XY Croix des marches m

Mentionnée sur le cadastre napoléonien sous le nom de Croix des Marches à Chaussan et de Croix de Maranes à Saint-André-la-Côte, restaurée au XXe siècle

Croix de carrefour entre deux chemins de terre. Soubassement rectangulaire en béton, posé sur le sol.
Croix : Deux fers assemblés, reliés par des volutes et terminés par des pics et des volutes.

H. 1,90 m

Les 3 Croix de Saint-Genoux (13+14+15)

Croix de Saint Genoux sCroix de Saint Genoux 2 sCroix de St Genoux Maison CHIPIER s

(1) Croix de Saint-Genoux - Seconde moitié du XIXe siècle

Scellée sur une console en encorbellement contre la façade d’une ferme.

Ciment (console) ; calcaire coquillier.

H. 0,85 m

Croix monolithique, de section rectangulaire, avec socle pyramidal.

Deux inscriptions gravées : O CRUX AVE (croisillon) et JEAN ANTOINE THIVILLON (ancêtre du propriétaire actuel - sur le socle).


(2) Croix de protection de Saint-Genoux

(3) Croix de Saint-Genoux Ancienne ferme Chipier (sur le toit)

Les Croix du cimetière (16+17+18)

1er groupe m1er groupe mCroix du cimetiere 01 s

(1) Croix du portail du cimetière

(2) Croix de la chapelle funéraire du cimetière Seconde moitié XIXe siècle

Trois grandes croix semblables posées sur un entablement de part et d’autre et au-dessus du porche de la chapelle.

Pierre calcaire.

H. 3,50 m environ

L’entablement fait office de piédestal.

Les croix sont de section carrée chanfreinée, taillées en pointe de diamant aux extrémités et posées sur un socle pyramidal.


(3) Croix du cimetière de Chaussan

Croix en fer, au centre du croisillon se trouve un chrisme.

Entablement en grès.

Socle en moellons maçonnés.

La Croix du chemin de la Croix Noire

Croix du chemin de la Croix Noire m

XXe siècle

Croix de carrefour, dans un délaissé, entre deux chemins de terre.

Bois

H. 0,60 m

Deux chevrons croisés et cloués.

Les croix de bois étant en principe remplacées tous les cinquante ans, celle-ci a succédé à une croix peinte en noir, d’où son appellation.

 

C.Noire dessin t

La Croix de Mission (village) (1)

Croix de mission dans le village de Chaussan m

1893

Grande croix de mission dressée à proximité de la bibliothèque.

Pierre grenue ; fer forgé, fer profilé et métal moulé.

H. 4,50 m environ

Large emmarchement de trois degrés rattrapant la pente du terrain, et agenouilloir.

Soubassement monolithique. Table quadrangulaire taillée en cavet.

Croix : deux fers carrés assemblés, reliés par des losanges et des cercles alternés, et terminés par des piques à volutes.
Grand Christ en métal moulé. Deux consoles à volutes à la base.

Inscription gravée sur le soubassement : Croix de Mission 1893

Restaurée par la Municipalité l’année de son centenaire.

 

Bas village dessin t

Les Croix de la Place (2-3)

Croix de la place St Jean Baptiste a Chausan m

1963

Fichée dans une encoche du mur de soutènement de la place, à l’ombre de deux platanes.

Granit ; fer profilé.

H. 3,15 m

Soubassement en pierres appareillées à bossage rustique.

Table quadrangulaire.

Croix simple marquée d’un X au centre du croisillon ; deux consoles à la base.

Datée 1963 sur le chant de la table.

Cette croix a remplacé une belle croix monumentale en pierre, qui devait dater du XVIIe siècle.

 

Croix de la place t

Croix dessinée par le grattage de ciment frais sur le mur de soutènement de la place.

La Croix du Charmay (4)

Croix du Charmay m

XVIIe / XVIIIe Siècle (?)

Croix de carrefour en bordure de route, restaurée en 1946.

Pierre grenue.

H. 2,25 m

Agrémentée d’un petit parterre de fleurs, semi-circulaire, et de géraniums sur la table.

Soubassement en maçonnerie crépie. Table quadrangulaire chanfreinée. Socle pyramidal. Moignon de fût cylindrique sur embase carrée. Le croisillon, de section ronde, dont la partie inférieure a été cassée également, a été posée directement dessus.

Inscription gravée sur une plaque fixée sur le soubassement : B.A. (Baudoy Antoine) 1946 (date de la restauration)

Charmay Dessin tDetail croix du Charmay t

Croix Rivière (5)

Croix du Richoud d en haut 01 s

(1) Croix Rivière
Mentionnée sur le cadastre napoléonien
1602 (?) et XXe siècle

En bordure de chemin, sur un talus, déplacée de quelques mètres par rapport à son implantation primitive.

Pierre grenue ; bois.

H. 2,80 m

Soubassement en moellons maçonnés encadrés et calés par quatre pierres d’angle. Un petit bénitier semi-circulaire est fixé en console sur la face antérieure. Table quadrangulaire taillée en cavet.

Un moignon du fût de la première croix, de section ronde sur embase cubique, est posé à l’angle du soubassement.

Inscription gravée sur l’embase : D.R. 1602 (?) C.M.
La seconde croix, en bois de section carrée, fixée sur un petit socle, date du milieu du XXe siècle.

La Croix du Boulard (6)

Croix du Boulard m

XVIIe (16??) et XXe siècles

Croix adossée au mur d'une ancienne ferme.

Pierre grenue.

H : 2,20

Soubassement composé de gros blocs de pierre, table quadrangulaire fortement chanfreinée.

Fût de section circulaire adoucie sur embase carrée.

Croix : Croisillon de section ronde, plus récent, maintenu par une ceinture métallique ornée de 3 volutes.

Inscription : 166???

La Croix de Montplan (7)

Croix de Montplan carrefour dans le hameau m

Mentionnée sur le cadastre napoléonien
XVIIIe siècle (?) et 1925 (1929 ?)

Croix de carrefour, posée sur une murette basse, à la limite de la commune de Rontalon. Elle figure sur un plan levé en 1877 pour rectification de la route.

Pierre grenue : fer plat.

H. 2,95 m

Petit soubassement surélevant la murette. Table quadrangulaire chanfreinée. Fût légèrement conique sur haute embase carrée.

Croix : deux fers plats soudés.

Inscription gravée sur du ciment frais sous la table : 1925 (ou 1929)

Montplan dessin 1 t

La Croix de Montplan (8)

Croix de Montplan 2 m

Restaurée au XXe siècle.

Croix de carrefour entre deux chemins de terre.

Parpaings cimentés ; fer profilé et fer forgé.

H. 2,30 m

Soubassement cubique.
Table quadrangulaire en béton.

Croix : deux fers assemblés reliés par des volutes et terminés par des pics. Deux consoles à volutes à la base.

Montplan desssin 2 t

La Croix Chavassieux (9)

Chavassieux dessin m

1674

Appelée aussi Croix de Montplan

Croix en pierre, de section carrée, posée sur une table encastrée en console dans le mur gouttereau d’une maison du hameau.

H. 1,20 m environ

Datée de 1674

Croix du Richoud (10-11)

Croix du Richoud d en bas 2008 s

Richoud dessin 1 t

(2) Croix du Richoud
XVIIIe (?) et XIXe siècle

Croix de hameau, adossée contre un petit mur de clôture, en alignement d’un chemin.

Pierre grenue.

H. 3,50 m

Haut soubassement en pierres maçonnées. Table quadrangulaire chanfreinée. Fût octogonal sur embase carrée, couronné d’un chapiteau.

Croix plus récente, de section rectangulaire, sculptée d’un Christ et d’une Vierge (au revers) taillés dans la masse. Titulus.

 

Croix du Richoud 2 s

Richoud dessin 2 t

(3) Croix du Richoud
XVIIIe siècle (?)

Pierre grenue.

H. 0,40 m

Cette petite croix, de section carrée, ornait le sommet du puits guérite du hameau, qui a été détruit en 1984. La croix après avoir été récupérée, a été scellée dans le mur d’une maison voisine.

 

 

 

La Croix du Perret (12)

Croix du Perret m

1664 et début du XIXe siècle

Croix de hameau encastrée dans le mur d’une habitation et le mur de clôture du jardin de celle-ci.

Pierre grenue ; fer forgé.

H. 2,70 m

Un bloc grossièrement équarri posé devant le soubassement fait office d’agenouilloir. Soubassement en forme de stèle, en pierre de taille. Table quadrangulaire chanfreinée. Moignon de croix de section rectangulaire adoucie sur embase carrée, avec astragale.

Croix en fer forgé : deux fers plats lancéolés dont la partie supérieure est ornée de deux croissants opposés (vestige de fleur de lys).

Décor : titulus, instruments de la Passion (lance, roseau, tenailles et marteau).
Un disque d’où s’échappent quatre rayons frisés orne le centre.

Datée 1664 sur l’embase.

Cette croix ne correspond pas au socle qui la soutient. Elle a été introduite sur les restes d’une croix en granit qui n’avait pas résistée aux intempéries et aux dégradations révolutionnaires. Elle est bien conservée même si l’extrémité droite du bras horizontal a disparu.

Perret dessin tDetail croix du Perret t